L'olivier et l'oléiculture

L'oléiculture : les travaux d'entretien / calendrier

Les différents soins apportés aux oliveraies varient en fonction du cycle des saisons :

Au printemps, on effectue la taille des arbres et l'apport d'engrais fournissant les minéraux et substances nécessaires. L’époque d'apport, la quantité et le type d’engrais à fournir dépendent notamment de l’exposition et du terrain, et des résultats des analyses de sol.

En été, on veille à lutter contre les maladies et les ravageurs de l'olivier (comme la mouche de l'olive), ainsi qu'à l'apport en eau. Pendant des siècles on laissa l'eau de pluie assurer l'irrigation des oliviers, mais avec l'augmentation des exigences au niveau de la rentabilité, on en est venu à développer les plantations irriguées, souvent au « goutte à goutte ». L'irrigation permet une mise en production plus rapide des jeunes arbres et une meilleure croissance, ainsi qu'un gain de régularité et de quantité dans les récoltes. Il faut cependant veiller à éviter la stagnation de l'eau et l'arrosage des feuilles pour prévenir les maladies.

En automne, on prend soin du terrain en le labourant superficiellement (moins de 20 cm) pour ne pas abimer les racines, et en enlevant les herbes nuisibles, afin que l'eau et les engrais puissent mieux profiter à l'arbre, et aussi pour faciliter la pose de filets pour la récolte. C'est aussi la période de la récolte manuelle des olives immatures, olives destinées à la fabrication des « olives vertes » de table.

L'hiver est la période de récolte des olives parvenues à maturité. Les techniques de récolte varient selon le relief, les régions et la taille de l'arbre, mais il faut faire attention à ne pas endommager les branches et les feuilles pour ne pas favoriser les éventuelles maladies. L'olivier porte ses olives sur du bois de 2 ans. Il faut donc y penser au moment de la taille.

 

La taille peut être effectuée toute l'année, mais la taille de fructification est normalement pratiquée entre février et avril, après que le risque de gel ait été écarté et avant la floraison.

Détails à propos de la taille

La taille de l'olivier peut entrainer un réveil, une sortie de dormance. Cette remise en sève précoce peut être néfaste en cas de gel. Ainsi, on pratique la taille au printemps pour éviter à tout prix la période à risques de gel.

Taille de formation

Au cours des premières années suivant la plantation, l'olivier connait une croissance végétative importante, et sa fructification demeure faible ou inexistante. Pendant cette période, plusieurs opérations vont encourager le bon développement de l'arbre avant la véritable taille de formation :

  • pour favoriser la formation en monotronc, les 20 premiers centimètres du pied sont nettoyés, en prenant soin de ne pas tailler trop près du tronc.
  • ensuite, les départs sur le tiers inférieur de l'abre sont éliminés, jusqu'à 60 centimètres de tronc.
  • l'axe central est conservé.ainsi l'entrée en production ne risque pas d'être retardée.

La taille formation proprement dite peut être réalisé au bout de quatre, voir cinq ans, dès que l'olivier atteint 1,5 mètres de hauteur. Cette taille consiste à :

  • éliminer l'axe central à 70 ou 80cm du sol. L'abre s'ouvrira ainsi en son centre. La forme obtenue augmente l'exposition de l'olivier à la lumière.
  • sélectionner cinq branches maximum, qui constitueront les charpentières principales. Ces branches devront se situer sur le tronc à des hauteurs différentes pour répartir le poids de la végétation et des récoltes à venir. Privilégiez des branches relativement verticales si le bois est souple, car ces branchs s'inclineront par la suite sous le poids des récoltes.
Taille d'entretien

La taille d'entretien sert à préserver le pouvoir de fructification de l'arbre en renouvelant le bois.

L'olivier est un arbre répondant à la lumière. Les feuilles ne disposant pas de suffisaemment de lumière chutent avant d'atteindre leur 3ème année, ce qui réduit la fructification.

La pénétration de la lumière à l'intérieur de l'arbre est favorisée par une forme en gobelet semi-fermé. Les charpentières sont protégées des brûlures du soleil grâce à la préservation d'une ou deux branches intérieures faisant offices de parasol.

La lumière pénètre moins dans les oliviers de forme sphérique. Aussi, des échancrures et des saillies sont crées dans la frondaison afin que l'arbre exploite au maximum la lumière. Ces coupes permettent la formation d'étages de production, échelonnés sur toute la hauteur de l'arbre. De plus, on recentre au plus près du tronc les parties hautes de l'olivier, ce qui permet une meilleure exposition à la lumière des parties basses de la frondaison.

Les olives se développent sur la pousse de l'année précédente. D'où l'intérêt de maintenir un bon équilibre entre la pousse et la mise à fruit. Un olivier non taillé perd rapidement sa capacité de fructification du fait de l'épuisement du bois. Ainsi, le bois doit être renouvelé par une taille annuelle, voire biennale.

Une taille excessive encourage la production de bois et de gourmandsd au détriment de la mise à fruit. La taille d'entretien doit ainsi être modérée. Le développement de gourmands et de départs situées au pied de l'olivier sont généralement signes d'une taille trop sévère.

La coupe du vieux bois est effectuée au-delà d'un embranchement afin de garantir le renouvellement des pousses fructifères. Evitez de couper l'extrémité des pousses au risque d'entraîner un développement en buisson.

La création d'échancrures dans la frondaison améliore la circulation de l'air et favorise la pénétration des produits phytosanitaires au sein du feuillage. Vous éviterez ainsi le développement des ravageurs et des maladies, favorisé par une aération insuffisante formant un micro-climat chaud et humide.

Taille de rénovation

La taille de rénovation se base sur la capacité de l'olivier à sa régénérer. Les bourgeons latents, présents sur le bois âgé de 3 ans et plus, permet la régénérescence de l'olivier grâce à leur sortie de dormance après une taille sévère ou une forte exposition au soleil.

Il faut pratiquer une taille de régénération dans le cas suivants :

  • la hauteur de l'olivier est excessive et la production se situe sur les parties hautes peu accessibles. Les branches hautes sont alors rabattues.
  • l'olivier ne produit plus assez, en raison d'une diminution de la croissance végétative. Une taille sévère redonnera de la vigueur à l'olivier.
  • suite à une période d'abandon, l'arbre végète. Les rameaux fructifères sont situés en hauteur.
  • la reprise d'un olivier abandonné après un gel nécessite l'élimination de nombreux départs dans l'objectif de ne préserver qu'un maximum de quatre pieds vigoureux.

 

Votre avis nous intéresse...
Vous avez une question ? Un commentaire ?
Syndicat Interprofessionnel de l'Olivier
de la Vallée des Baux de Provence


Mas de Costebonne
13 810 Eygalières

Tel. : 04 90 95 90 24
Mobiles : 06 07 81 29 59 / 06 07 33 04 86

Permanence tous les vendredis en Mairie de Mouriès de 9h à 17h30
Tel. permanence : 04 90 47 69 83

siovb@orange.fr

Vos NOM et prénom

Votre email

Votre téléphone

Recevoir la newsletter

Les données transférées seront utilisées uniquement à des fins non commerciales et ne seront pas communiquées a des tiers

Votre message